Date : mardi 15 janvier 2019 : 18h30 - 19h30

Lieu : 259 Route du Parc, 84100 Orange

Gratuit !

Adresse : 259 Route du Parc, 84100 Orange, France

En France, le nombre d’interventions chirurgicales bariatriques a été multiplié par 20 entre 1997 et 2016 et 114 mineurs ont été opérés en 2014. Ces augmentations impliquent que les suivis doivent être de plus en plus fréquents, réguliers et adaptés selon le type d’opération subie. En effet, il peut être difficile de s’en remettre car cela entraîne d’importants changements physiques, avec des risques de carences, et psychologiques, avec parfois des modifications relationnelles. Retour une étape primordiale pour mieux anticiper la période postopératoire.

 

En 2018, les suivis ont bien augmenté et les patients sont de mieux en mieux pris en charge. Il s’agit, selon le type d’intervention réalisée (Anneau, ByPass, Sleeve), d’identifier et d’expliquer aux patients les précautions à prendre avant et après. Les buts sont d’éviter de reprendre du poids, de veiller aux contrecoups psychologiques et de prévenir ou traiter des carences vitaminiques qui sont fréquentes ( exemples : Anémie par carence en Fer ou en vitamines B9 ou B12). Tous les experts sont d’accords pour effectuer un suivi nutritionnel et psychologique à long terme, voire à vie. Pour la HAS (Haute Autorité de Santé), « Les patients devraient être vus au moins 4 fois la première année qui suit l’opération, puis au minimum 1 ou 2 fois par an après ». Ils doivent être informés et sensibilisés par les Professionnels de Santé (médecin traitant, chirurgien, endocrinologue, diététicienne, psychologue).

Mais ces suivis sont-ils respectés ? Avant 2017, seulement 6 patients sur 10 avaient un suivi régulier.

Damien Mascret, médecin généraliste et journaliste, rejoint ces chiffres en annonçant que “30% des patients opérés ont été perdus de vue et ne reviennent pas et 80% ne sont plus suivis 5 ans après l’opération.” Ce sont eux qui ne reviennent pas car ils pensent être guéris. Le plus gros effort reste à fournir après, ce sont eux qui deviennent les acteurs. Les compléments et les conseils comprennent, selon le Dr Brigitte Rochereau, de l’activité physique, de la chirurgie esthétique et une diététique adaptée, et cela pour toute la vie.

 

L’école des patients d’Orange a été créée pour faire face aux manques de prise en charge, en apportant des réponses aux questions des futurs patients. La philosophie du Dr Nguyen et de Fanny Mouton est de les accompagner au maximum, avant et après la chirurgie bariatrique. Il peut parfois survenir des complications mais dans de rares cas. Les opérés doivent pouvoir s’adapter grâce à l’adoption d’un nouveau mode de vie et de consommation, ce qui leur va d’ailleurs apparemment très bien…

 

Les Réunions de l’Ecole des patients sont organisées toutes les 4 à 6 semaines.